Accueil

 

Rechercher une action

Programme de végétalisation de Paris

Retour d'expérience

Année de référence : 2007

Ville de Paris

Ville de Paris (Commune)

  • Île-de-France : Paris (75)

2 274 880 habitants


Mots clés

Thèmes :

Aménagement et urbanisme, Adaptation au changement climatique

Types :

accompagnement, aménagement, information / communication, investissement, partenariat, service au public

Cibles :

acteurs publics (collectivités, administrations), acteurs parapublics (bailleurs sociaux), associations

Objectifs

Depuis 2007, le programme de végétalisation de Paris constitue une des orientations de la stratégie d’adaptation du Plan Climat et Énergie de Paris qui prépare la ville aux évolutions climatiques et à la raréfaction des ressources.


La végétalisation dans Paris peut prendre plusieurs formes : parcs et jardins publics (+ de 500), bois, 20 cimetières arborés, jardins partagés (près de 90 à ce jour), jardins privés, agriculture urbaine, boulevards arborés et rues enherbées, Petite Ceinture ferroviaire, jardins de pluie, végétation intégrée aux bâtiments jusqu’aux abribus végétalisés ! Le programme de végétalisation concerne tous ces endroits de végétation dans la ville, qui représentent près d’un quart de la superficie du territoire, par touches répétées et interconnectées afin d’améliorer la qualité de vie et l’attractivité de Paris. Un de ces objectifs est de réduire les effets d’îlots de chaleur urbains dans Paris et sa proche périphérie.

Moyens mobilisés

Techniques

 

 

Partenaires de l'action

Techniques

  • Club VITEC (Météo-France, ONERC, CIRED)
  • Conseil Architecture Urbanisme et Environnement de Paris (CAUE)
  • Atelier parisien d'urbanisme (APUR)
  • Agence des espaces verts (AEV)
  • Institut d’Aménagement et d’Urbanisme (IAU) Ile-de-France

Financiers

  • Conseil régional d’Île de France
  • Agence de l’Eau Seine Normandie (AESN)
  • ANAH (agence nationale pour l’amélioration de l’habitat)

Relais

  • Agence parisienne du Climat (APC)
  • Observatoire parisien de la biodiversité

Description de l'action

En 2003, lors des épisodes de fortes chaleurs, la température nocturne observée dans le cœur de Paris s’est élevée jusqu’à 8°C au-dessus de celles relevées dans le reste de la région Île-de-France. Les plantes, par le phénomène d’évapotranspiration, humidifient et refroidissent l’air. L’effet d’ombrage des arbres permet par ailleurs d’éviter l’échauffement des bâtiments et des rues. Ainsi, la végétation peut être un atout majeur pour le rafraîchissement de la ville en période estivale chaude en luttant contre les microclimats engendrés par la densité urbaine. La végétalisation de l’espace public et des bâtiments permet alors d’améliorer le confort d’été des Parisiens dans un contexte caniculaire tendant à devenir la norme.

Néanmoins, ce rafraîchissement est conditionné à une double contrainte :

  • l’irrigation importante nécessaire en périodes répétées de sécheresses et canicules, confirmé par les résultats de l’étude EPICEA (menée par Météo-France pour la Ville de Paris). Ces résultats montrent l’importance de l’hydratation des végétaux pour obtenir un effet rafraîchissant dans la Ville.
  • l’adaptation des espèces et des essences d’arbres notamment pour résister aux nouvelles conditions climatiques.

 

En 2012, Paris était récompensé par un prix Territoria d’argent dans la catégorie « Aménagement de l’espace public » pour ses expérimentations de toitures végétales. Cette même année, la végétalisation de l’espace public concernait 5 705 m² d’espaces verts supplémentaires et 6 430 m² de toitures de bâtiments publics pour un montant de 158 000 €. En 2014, 30 projets innovants de végétalisation urbaines sont en cours d’expérimentation en conditions réelles et une étude sur le rôle thermorégulateur des espaces verts et milieux humides à Paris tente d’évaluer et de quantifier l’effet rafraîchissant des espaces végétalisés et aquatiques à Paris en période estivale.

En parallèle, le Plan biodiversité de Paris, voté en 2011, prône la préservation et le renforcement de la nature en ville avec des objectifs précis en matière de pratique de gestion pour limiter les pollutions et nuisances sur l’environnement. Les enjeux sont différents de ceux du Plan Climat Énergie mais la végétalisation est une réponse commune. Il s’agit alors de caractériser concrètement comment la végétation, notamment sur les équipements publics, peut répondre au double enjeu du rafraîchissement et de la biodiversité : épaisseurs de sol minimales, espèces à planter, systèmes d’hydratation des végétaux, etc. Dans le Plan biodiversité, la Ville s’est donnée comme objectif à 2020 de programmer 7 hectares de toitures végétalisées sur l’ensemble du territoire parisien. Cet objectif est renforcé par le programme de mandature 2014-2020 qui prévoit la création de 100 nouveaux hectares de toitures et façades végétalisées.

Plébiscitées également dans le futur Plan Pluie de Paris, les toitures végétalisées et la désimperméabilisation des sols, rendue possible par la présence des végétaux, constituent une réponse importante au risque d’inondations auquel Paris doit faire face lors de pluies intenses. Elles soulagent la sollicitation du réseau d’évacuation et de traitement des eaux pluviales et limitent les rejets en Seine. A ce sujet, la Ville s’est plus largement engagée dans une réflexion sur la mise en place d’un zonage pluvial visant à contraindre les maîtres d’ouvrage à abattre une quantité d’eau de pluie minimale à l’échelle de la parcelle en cas de construction neuve.

Enfin pour les espaces privés, qui comptent aussi beaucoup dans le verdissement de la Ville, une riche documentation pour aider au changement de pratique et à la mise en œuvre est mise à disposition des Parisiens.

Déroulement de l'action

PLAN BIODIVERSITE DE PARIS

depuis 2011

Voté en novembre 2011, le Plan de Biodiversité de Paris se concrétise en 30 actions. Les objectifs sont de renforcer les trames verte et bleue et favoriser les continuités écologiques essentielles au maintien d’une diversité du vivant en ville et de faire de la biodiversité un élément structurant de l’action municipale pour préserver les nouveaux équilibres écologiques de la capitale. La mobilisation des acteurs du territoire, pour transmettre à tous les Parisiens et aux générations futures une culture de l’écologie urbaine, se fait via l’Observatoire Parisien de la Biodiversité qui assure un rôle de veille scientifique et fournit aux professionnels des outils pour des pratiques et des modes de gestion favorables à la biodiversité.

En savoir plus sur la biodiversité à Paris

Lire le Plan biodiversité de Paris

Indicateurs de suivi et d'évaluation

D'ici 2020 :

  • Réduire les effets d’îlots de chaleur urbains et améliorer le confort d’été des Parisiens
  • Végétalisation de toutes les constructions neuves
  • 100 ha supplémentaires de toitures et façades végétalisées à Paris dont 1/3 consacré à la production de fruits et légumes
  • 30 ha de nouveaux espaces verts à Paris
  • 20 000 arbres supplémentaires dans Paris
  • 200 lieux de proximité à végétaliser

En lien avec le Plan Biodiversité de Paris :

  • Étudier et définir le schéma des trames vertes et bleues
  • Renforcer le maillage vert et son rôle de corridor écologique

Résultats

en termes de consommation d’énergie

  • 23 % du territoire parisien végétalisé
  • 62 ha de nouveaux espaces verts ouverts au public à Paris depuis 2001
  • 47 000 m² de toitures végétalisées sur les bâtiments municipaux (inventaire 2012)
  • Plus de 100 000 arbres dans Paris intra-muros (hors bois)

en termes de GES évités

  • 11 000 teqCO2 captées par an par les deux bois parisiens (18,5 km²) (Bilan carbone 2009)

Facteurs de réussite

  • Disposer d’un potentiel de surface végétalisable
  • Sensibiliser à la biodiversité

Points de vigilance

  • Recenser l’avancement de la végétalisation dans le parc privé

Conseils pour reproduire l’action

Les Cahiers Habiter durable mis à disposition sur le site de la Ville présentent des solutions techniques. Ils sont assortis pour certains d'entre eux de fiches exemples de bonnes pratiques.

Lire le Cahier « Le vivant dans le bâti »

Lire le Cahier « Végétalisation des cours et jardins privés »

Lire le Cahier « Végétalisation des murs et des toits »

 

Le Cahier technique sur les toitures végétalisées présente 15 fiches de préconisations techniques sur l'installation de toitures végétalisées à Paris à destination des professionnels et des Parisiens.

Lire le Cahier technique toitures végétalisées

 

La brochure « Comment adapter le territoire parisien aux futures canicules ? Pistes et stratégies d’adaptation au changement climatique » éditée par l’Agence Parisienne du Climat et Météo France dresse un panorama sur le risque caniculaire à Paris.

Lire la brochure

Voir aussi

Fiche d'identité

Ville de Paris


A télécharger

Programme végétalisation.pdf(Ville de Paris)


Site web

http://www.paris.fr/biodiversite




Date de mise à jour : 31/03/2016
Les informations de cette fiche ont été établies sous la responsabilité de son auteur.

Retour au de page